Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
22 novembre 2010 1 22 /11 /novembre /2010 10:24

Genet_FCulture.jpg

 

 

Centenaire Jean Genet - Dossier France Culture

 

-

 

JEAN GENET  RESSOURCES  AUDIOVISUELLES

 

in

 

LITTÉRATURE FRANCOPHONE AUDIO - VIDEO

 

FLENET Projet - Université de Léon

 

-

Du 15 novembre au 12 décembre, France Culture vous propose également une série d'émissions et de fictions autour de Jean Genet :(cliquez sur chacun des titres pour accèder aux pages des émissions)

1 - L'enfance                                                               6 - La poésie

2 - L'adolescence                                                      7  Jean Genet et les palestiniens

3 - L'attirance du cirque                                            8 - Revisitation de l'oeuvre

4 - Le théatre                                                              9 - Postérité de Jean Genet ?

5 - La politique

 

  "Jean Genet, traversées" un cycle de trois émissions de fiction:

> une première émission, "Un écrivain sous Haute Surveillance" (le 28 novembre)

> une deuxième émission, "Le dramaturge" (le 5 décembre), 

> une troisième émission, "Genet politique : l’engagement d’un captif amoureux" (le 12 décembre)


 "A plus d'un titre", par Tewfik Hakem et Jacques Munier : émission spéciale consacrée à Jean Genet le 23 novembre.

 

 - "Une vie, une oeuvre", par Matthieu Garrigou-Lagrange, consacré le 28 novembre à Jean Genet

 

-  Jean Genet, avec Tahar Ben Jelloun (Les Matins)

 

Enfin, Culture Académie, la webradio de France Culture, vous propose d'écouter en ligne une série de conférences autour de Jean Genet

 

> en six cours, le colloque "Pour Genet" qui s'est tenu à l'Abbaye de Fontevraud les 25 et 26 juin 2010

 

> "Jean Genet et les arts", un "jeudi de l'IMA" qui s'est tenu le 4 novembre 2010

 

Source:  France Culture

Centenaire de la naissance de Jean Genet - Dossier France Culture

 

 


 

 

IMAGGenetSociete.jpg

 

Société des Amis et Lecteurs de Genet - SALG

Partager cet article

Repost 0
Published by Garcia - dans Littérature
commenter cet article

commentaires

paroles 17/12/2010 20:30



 


 


PAROLES DES JOURS


http://parolesdesjours.free.fr/genet.htm


Genet vivant



 



RSR 14/12/2010 18:00





Genet par Ben Jelloun - 12.12.2010


domingo, 12 de diciembre de 2010, 11:04:00 | entreleslignes@rsr.ch


Les deux écrivains se sont côtoyés pendant une douzaine d’années. Des souvenirs inédits qui montrent une facette peu connue de Jean Genet.


entre-les-lignes_20101212_full_entre-les-lignes_20101212-1100_6e90cdd8-5bce-4406-a496-a9aaa9d28ca9-128k.mp3






Genet par Ben Jelloun - 09.12.2010


jueves, 09 de diciembre de 2010, 11:06:00 | entreleslignes@rsr.ch


Les deux écrivains se sont côtoyés pendant une douzaine d’années. Des souvenirs inédits qui montrent une facette peu connue de Jean Genet.


entre-les-lignes_20101209_full_entre-les-lignes_20101209-1100_d4f09f39-2fe8-4d78-b349-33fde4fc7ba9-128k.mp3




ENTRE LIGNES - RSR


http://www.rsr.ch/#/espace-2/programmes/entre-les-lignes/?date=09-12-2010








Genet par Ben Jelloun






Jean Genet en 1983, trois ans avant sa mort. [Wikimedia]




Les deux écrivains se sont côtoyés pendant une douzaine d’années.

Des souvenirs inédits qui montrent une facette peu connue




----------------



RFI  http://www.rfi.fr/emission/20101208-1-centenaire-jean-genet




1. Centenaire Jean Genet




Écouter
(19:31)


 








Portrait de Jean Genet, pris en septembre 1981 à Paris.

© AFP Archives







Par Pascal Paradou


Avec Albert Dichy, directeur littéraire de l’IMEC (l'Institut Mémoire de l’Edition contemporaine). Spécialiste de Genet, il vient de publier avec Pascal Fouché, «Jean Genet matricule
192.102. Chronique des années 1910-1944», Collection Les Cahiers de la NRF, Gallimard, 2010.
Et avec le journaliste Louis-Paul Astraud, auteur de Jean Genet «Une jeunesse perdue» édité au Diable Vauvert






DahoJeane 06/12/2010 21:01






Jeanne Moreau et Etienne Daho, des voix pour Genet


http://www.lemonde.fr/culture/article/2010/11/06/jeanne-moreau-et-etienne-daho-des-voix-pour-genet_1436411_3246.html


Extraits


"Blanche écarlate, la voix de Genet. Le souvenir d'une voix a une couleur ; celle de Genet avait quelque chose de lumineux et en même temps d'espiègle... Voix travaillée par le
tabac, un peu enrouée, presque féminine, mais une voix qui sourit", écrit Tahar Ben Jelloun, dans son dernier
ouvrage, Jean Genet, menteur sublime (éd. Gallimard, 208 p., 15 €).










Né le 19 décembre 1910, mort le 15 avril 1986, l'écrivain aurait eu 100 ans cette année. On lui rend donc hommage avec des colloques, lectures, débats... Et Etienne Daho et Jeanne Moreau donnent leurs voix au
Condamné à mort, pour un album où elle dit, où il chante, et qui paraît lundi 8 novembre. Ce long poème fut écrit à la centrale de Fresnes en 1942 par Genet, voleur à la sauvette,
rebelle mis sous les verrous alors que Laval livre au régime nazi les juifs étrangers de la zone libre. Genet s'était trouvé un frère en Maurice Pilorge, petit voyou guillotiné en 1939 à l'âge de 25 ans, pour avoir assassiné son amant mexicain.


"A la lecture, Le Condamné à mort est comme une musique, parfaite", dit Daho le chanteur pop, à propos de la première oeuvre publiée de Jean Genet. "Ô viens mon beau soleil,
ô viens ma nuit d'Espagne/Arrive dans mes yeux qui seront morts demain" : en 1952, c'est Mouloudji qui lit ces vers amoureux et captifs, publiant un 33-tours où les incandescences pédérastes
sont dites sur une musique d'André Almuro.


En 1961, Hélène Martin, chanteuse symbole des cabarets cultivés, s'empare du Condamné à mort, elle
chante le passage intitulé Sur mon cou au cabaret Le Petit-Pont : voix limpide, guitare. Hélène Martin a l'habitude d'habiller de mélodies claires les vers de ces "êtres
étonnants", dit-elle, Louis Aragon, René Char, Pablo Neruda, Paul Fort, Jules Supervielle... Puis, "tombée dans
le poème", la chanteuse rive gauche met l'intégralité du Condamné à mort en musique. Hélène Martin veut l'autorisation de Genet, qui n'est pas en France. Elle le trouve. Il répond :
"Ne touchez pas au Condamné à mort, c'est une chose morte."


Le metteur en scène et acteur Roger Blin, qui venait de monter Les Nègres, conseille à la compositrice et
interprète de faire passer un disque souple à Genet, qui l'écoute, et change son fusil d'épaule : "Vous avez une voix magnifique. Chantez Le Condamné à mort tant que vous voudrez, où vous
voudrez. Je l'ai entendu grâce à vous, il était rayonnant." Hélène Martin a gardé le pneumatique expédié par Genet et a pu l'opposer à la fraction dure de la communauté homosexuelle, qui
doutait que Genet le "pédé" ait autorisé une femme à toucher à son ouvrage.


Hélène Martin et Jeanne Moreau ont été profondément liées à Genet, parce qu'elles aiment la subversion. Les mots du Condamné sont crus. Strophe 29 : "Mordille tendrement le paf qui
bat ta joue/Baise ma queue enflée, enfonce dans ton cou/Le paquet de ma bite avalé d'un seul coup/Etrangle-toi d'amour, dégorge, et fais ta moue !" Daho a dû dévoiler sa voix.


En 1971, un autre homme, Marc Ogeret, à qui Hélène Martin avait fait enregistrer son Condamné, l'avait
abordé sans peur : l'époque était militante. Le chanteur de cabaret, voix chaude, intelligente, (accointances au PCF, aucune carte) était une graine d'anar.


Etienne Daho, symbole de la pop hexagonale apparue à Rennes au début des années 1980, a beaucoup écouté l'album d'Ogeret, mais aussi David Bowie. "Ziggy Stardust" est à New York en 1972, fricote
avec la bande de Warhol et compose la chanson The Jean Genie, "un jeu de mots maladroit", une inspiration
inconsciente, avouera Bowie, mais que Daho prend pour un hommage à Genet.


En 1997, Hélène Martin invite Daho à chanter sur scène avec elle Sur mon cou, extrait du Condamné à mort, qu'elle a rebâti sous forme d'oratorio en 1984, avec Laurent Terzieff en récitant. Le dandy à la voix légère est, à cette époque, en train d'apprendre à épaissir la gamme
des sentiments. Sur mon cou, abrasive, engagée, le débarrasse d'un silence détaché : Daho peut passer ses week-ends ailleurs que dans la légèreté romaine, et pourquoi pas dans ces lieux
interlopes qui ont rapproché Jeanne Moreau et Jean Genet.


Octobre 2010 : il pleut des cordes, des paquets de grêlons frappent les stores de l'appartement parisien de Jeanne Moreau, qui donne des entretiens avec son comparse Daho. Sur la table basse, une
rose blanche, une variété créée pour elle. On boit du thé et, dans cet exercice imposé, on ne dit rien. Si ce n'est : "Le Condamné à mort est scandaleux, subversif, donc cela me plaît. Je
fais ce que je veux, c'est le privilège de l'âge, quand les années passent on veut s'affranchir" (Moreau). "J'ai réaménagé les musiques pour qu'elles nous ressemblent" (Daho).


Le disque, première référence du label créé par Daho, Radical Pop Music, est lumineux. C'est un objet qu'il faut
acquérir, avec son beau livret, ses indications précises (essentiellement rédigé par Albert Dichy, spécialiste de
Jean Genet). On y saisit le nomadisme et le croisement, les désirs qui font passer de la cellule à la Guyane. Etienne Daho est né à Oran, en Algérie, en 1956. Jean Genet est enterré au Maroc, à
Larache. Hélène Martin rêve de mettre en musique Quatre heures à Chatila, court texte écrit en 1983 après les massacres de Sabra et Chatila, à Beyrouth, par un Genet embarqué dans la
cause palestinienne après celle des Black Panthers américains.


Jeanne Moreau trouve au Condamné "une sonorité orientale". Elle a rencontré Genet grâce à Florence
Malraux et à l'écrivain antifranquiste Juan Goytisolo. "Je jo



yusssu 05/12/2010 20:53









24.11.2010 - Hors-champs
Jean Genet, le contesté, l'incontestable (8/10).
Revisitation de l'oeuvre 45 minutes





  Dans cette série nous avons souhaité faire entendre la voix de Jean Genet chaque soir.  Evoquer aussi bien son enfance, ses engagements politiques et poétiques. Nous avons
privilégié les témoignages des personnes qui ont partagé la vie de Jean Genet à différentes périodes : Lydie Dattas, Alexandre Romanès, à la fin de sa vie, Antoine Bourseiller, à
l’aube des années 80, Roland Dumas, ...





Littérature Française






Arts & Spectacles


23.11.2010 - Hors-champs
Jean Genet, le contesté, l'incontestable (7/10). Jean
Genet et les palestiniens 45 minutes





Laure Adler reçoit Leïla Shahid et Elias Sanbar.








YASSSU - HORS-CHAMPS - PODCAST


http://www.yasssu.com/index.php?modul=Feed_viewDetailFeed&FeedId=43450&Limit=1



Episodes




HORS-CHAMPS 03.12.2010










2010-12-03    22:15:00

durée : 00:44:33 - HORS-CHAMPS - par : Laure Adler - Réalisé par : Brigitte Bouvier, Didier Lagarde

more ...




Kommentare




No comments left.







HORS-CHAMPS 02.12.2010










2010-12-02    22:15:00

durée : 00:44:23 - HORS-CHAMPS - par : Laure Adler - Réalisé par : Brigitte Bouvier, Didier Lagarde

more ...




Kommentare




No comments left.







HORS-CHAMPS 01.12.2010




sixcours 01/12/2010 09:21



Rencontres de Fontevraud / Hommage à Jean Genet


http://www.franceculture.com/theme/moduletheme-culture-academie/litterature/rencontres-de-fontevraud-hommage-a-jean-genet


Les terres de Jean Genet sont non maternelles. Genet demeure une figure de cet « homme en lutte contre lui-même » qu’évoque Erasme l’hérétique ; de ce « voyou » ou de « cet animal » que donc est
l’homme, ou la femme, dont parle Jacques Derrida. Ou bien encore, de l’homme orphelin de son humanité, en quoi je le reconnais...


6 cours


 


 





A l’occasion du centenaire de Jean Genet, la Maison des Ecrivains et des traducteurs de Saint-Nazaire (M.E.E.T), en collaboration avec le Centre culturel de l’Ouest/Abbaye royale de
Fontevraud (CCO) et la Maison des écrivains et de la littérature (MEL), organise le colloque du centenaire de naissance de Jean Genet (1910-1986).
Les terres de Jean Genet sont non maternelles. Genet demeure une figure de cet « homme en lutte contre lui-même » qu’évoque Erasme l’hérétique ; de ce « voyou » ou de « cet animal » que
donc est l’homme, ou la femme, dont parle Jacques Derrida. Ou bien encore, de l’homme orphelin de son humanité, en quoi je le reconnais. Avec des historiens, des philosophes, des écrivains,
des chercheurs, des traducteurs et des critiques, français ou étrangers, et le public, nous voudrions durant ces journées soulever la moisson formidable d’interrogations et d’inquiétudes que
nous lèguent la liberté et le style de Jean Genet. Les interventions sur l’oeuvre poétique, romanesque, théâtrale et critique de Jean Genet, se feront du point de vue des catégories
politique, esthétique et éthique, du haut desquelles l’écrivain voulut être jugé.

Ces deux jours de rencontres, de dialogues entre les invités et de débats avec le public seront prolongés par une publication bilingue des actes du colloque.


- La France, la naissance, les prisons


Avec Albert Dichy, IMEC ; Mathieu larnaudie, collectif INCULTE ; Didier Morin, Ecole des Beaux arts de Marseille et Fujii Ritsoko, Université de Tsukuba, Japon


 



















 


- Genet, Lévinas et leurs filiations dans le roman russe


Avec Thomas Newman, Université de Rouen.


 



















 


- Enfances


Avec René de Ceccatty, romancier et dramaturge ; David Homel, écrivain et cinéaste et Alexis Lussier, chargé de cours au département d’Études littéraires de l’Université du Québec à
Montréal.


 



















 ----------------------





MAISON DES ECRIVAINS ET DE LA LITTERATURE


Pour Genet (1/6)




Rencontres de Fontevraud / Hommage à Jean Genet







A l’occasion du centenaire de Jean Genet, la Maison des Ecrivains et des traducteurs de Saint-Nazaire (M.E.E.T), en collaboration avec le Centre culturel de l’Ouest/Abbaye
royale de Fontevraud (CCO) et la Maison des écrivains et de la littérature (MEL), organise le colloque du centenaire de naissance de Jean Genet (1910-1986).   Les terres de
Jean Genet sont non maternelles. Genet demeure ...









MAISON DES ECRIVAINS ET DE LA LITTERATURE


Pour Genet (2/6)









Présentation

  • : Langues FLE Campus Education Media
  • Langues FLE Campus Education Media
  • Contact

Recherche

Catégories

Liens