Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
11 janvier 2012 3 11 /01 /janvier /2012 10:45

Partager cet article

Published by Garcia - dans Littérature
commenter cet article

commentaires

nchem 01/10/2013 12:30





21.02.2013 - Les Nouveaux chemins de la connaissance | 12-13
Simone de Beauvoir (4/4) : son oeuvre littéraire 58 minutes




Par Adèle Van Reeth Réalisation : Mydia Portis-Guérin Lectures : Marianne Basler




Philosophie






Magazine


20.02.2013 - Les Nouveaux chemins de la connaissance | 12-13
Simone de Beauvoir (3/4) : sa pensée féministe 58 minutes




Par Adèle Van Reeth Réalisation : Mydia Portis-Guérin Lectures : Marianne Basler      




Philosophie






Magazine


19.02.2013 - Les Nouveaux chemins de la connaissance | 12-13
Simone de Beauvoir (2/4) : sa philosophie 58 minutes




Par Adèle Van Reeth Réalisation : Mydia Portis-Guérin Lectures : Marianne Basler




Philosophie






Magazine


18.02.2013 - Les Nouveaux chemins de la connaissance | 12-13
Simone de Beauvoir
(1/4): sa vie 58 minutes




Par Adèle Van Reeth Réalisation : Mydia Portis-Guérin Lectures : Marianne Basler




Philosophie



Autresf 21/05/2012 18:37


AUTOUR DE SIMONE DE BEAUVOIR



accueil


vie


Ecrits


medias


liens


forum


temoignageS






 






Simone de Beauvoir et l'émancipation des femmes









► 2:55► 2:55




blog.sonuma.be/simone-de-beauvoir-et-lemancipa...7 mars 2011 - 3
min
Contributeur(s): Simone de Beauvoir (intervenant), Philippe Dasnoy ... et danseuse Joséphine Baker ...




scable 21/05/2012 17:55





Simone, la scandaleuse
http://bibliobs.nouvelobs.com/essais/20080102.BIB0555/simone-la-scandaleuse.html

Avant-gardiste et radicale, vénérée et contestée, admirable et parfois détestable, Simone de Beauvoir a bouleversé des générations de femmes à travers le monde. La compagne de Sartre déclara la
guerre au patriarcat mais fut aussi victime de la passion. Manipulatrice et fragile, intransigeante et soumise, tolérante et jalouse, et si souvent malheureuse… Qui se cachait vraiment sous
l’austère turban? Comment cette pasionaria du xxe siècle a-t-elle construit sa légende, entre vérités et mensonges? Et pourquoi l’auteure du «Deuxième Sexe» enflamme-t-elle toujours les
féministes? Une enquête d’Agathe Logeart et d’Aude Lancelin


Philippe Sollers
«(Re)lisez Beauvoir »


Beauvoir avait la même précipitation de parole que Sartre. Mais sa voix tranchait sur son apparence physique. Sa beauté était démentie par une voix haut perchée, désagréable, butée, didactique.
Elle semblait vouloir nier sa belle image par une parole désaccordée et non mélodique. Une amie féministe me suggère qu’elle avait ainsi une voix de protection contre ce que disait son corps.
C’est très vrai. Corps harmonieux, voix froide. Proposition et distance. Angoisse?? Sévérité jouée?? Volonté de maîtrise?? Un peu de tout ça. Il faut donc lire Beauvoir pour vraiment l’entendre.
Et là, c’est le plus souvent un enchantement, surtout dans ses lettres. Contrairement à ses Mémoires, où le passé simple ralentit l’action, elle est là, intensément présente, précise, sensuelle,
drôle. Je prends le pari?: loin de toutes les récupérations militantes ou universitaires, elle restera comme une grande épistolière que révélera, un jour, une anthologie. Ses lettres sont le plus
souvent des chefs-d’œuvre. Des lettres d’amour. Comment appelle-t-elle Sartre?? «?Tout cher petit?», «?petit bien-aimé?», «?petit pur?», «?cher petit absolu?». Et puis?: «?Vous
seriez donc un bien grand philosophe, petite bonne tête???» Et puis?: «?Je suis toute effondrée de tendresse pour vous.?» Et à Algren?: «?Quand je pense que je vais vous voir,
vous toucher, la tête me tourne, mon cœur éclate…?» Simone de Beauvoir?? Une femme à découvrir.


Ph. S.


 


Juliette Gréco
L’idole et l’effrontée


J’éprouve pour Simone de Beauvoir une infinie reconnaissance. Pour ce qu’elle est, pour ce qu’elle a été pour toutes les femmes. C’était une magnifique personne… Mais je garde aussi en mémoire un
souvenir très enfantin. J’étais très jeune, 19 ?ans à peine. Je me trouvais au Montana, un bar près du Flore. La porte s’est ouverte et Simone de Beauvoir, dont tout le monde savait qu’elle
rentrait d’un séjour aux Etats-Unis, a fait une entrée remarquée car elle portait un extravagant et long manteau de fourrure en rat d’Amérique. Elle, dans un tel manteau?? C’était inimaginable,
choquant. En pleine après-guerre, cette fourrure semblait ridicule. Et horriblement petit-bourgeois?! Alors j’ai fait ma sale gosse. Je me suis mise à imiter bien fort le cri de la souris. Elle
s’est tournée vers moi et m’a regardée fixement. Elle n’a rien dit. J’étais une gamine insolente.?


Propos recueillis par Anne Crignon


 


Michel Drucker
La « Grande Sartreuse » chez le cancre


En 1976, Michel Drucker invite Simone de Beauvoir dans son émission «?les Rendez-Vous du dimanche?». D’habitude, il reçoit plutôt Johnny Hallyday, Claude François ou Michel Sardou que la «?Grande
Sartreuse?», comme l’appellent ses détracteurs. Pas le même genre de beauté. Bien qu’elle refuse de «?cautionner la télé de Giscard?», elle cède. «?Quand je l’ai rencontrée, j’ai eu
l’impression de passer un examen. Elle m’a demandé quel était mon “bagage”.?» Drucker a arrêté l’école à 16 ?ans et s’est toujours assis au fond de la classe, avec les cancres. «?Elle ne
se rendait pas compte à quel point elle pouvait être écrasante de certitudes. J’étais tétanisé, hagard. Mais je lui ai dit que j’étais là quand Sartre avait parlé aux ouvriers de Billancourt, sur
son bidon, en 1968. Je l’ai assurée qu’on ne passerait pas “L’école est finie” ou “l’Eté indien”, mais “les Feuilles mortes”, “Potemkine” et “le Déserteur”. Ma mère, qui ne jurait que par les
intellos de gauche, était paniquée. Mais l’émission s’est plutôt bien passée. Après, Beauvoir m’a dit que sa bouchère ne la regardait plus de la même façon. Vous vous rendez compte?? Avoir écrit
une œuvre mondialement connue et attendre de passer dans mon émission pour décrocher le sourire de sa bouchère???» Le livre de cet analphabète de Drucker, «?Mais qu’est-ce qu’on va faire de
toi???» (1), frôle les 400? 000?exemplaires. «?J’aurais tellement aimé le lui envoyer…?»


A. L.
(1) Robert Laffont, 21 euros.


Claude Sarraute
« Beauvoir était jalouse de Maman »


La complicité intellectuelle, et seulement intellectuelle, entre Sartre et Nathalie, ma mère, a fortement contrarié Simone de Beauvoir. Je me souviens, j’avais 20? ans… Maman et Sartre se
donnaient souvent rendez-vous à Saint-Germain-des-Prés. Ça a duré deux ou trois ans. Ils se plaisaient beaucoup, au point que Sartre écrive pour elle en 1948 la préface de son premier roman,
“Portrait d’un inconnu”. Que Sartre ait des histoires avec de jolies jeunesses, Beauvoir l’acceptait. Mais qu’il admire à ce point une femme d’une cinquantaine d’années en train d’inventer le
Nouveau Roman lui était proprement insupportable. Alors Beauvoir a détourné Sartre de maman. Ma mère a senti qu’elle ne l’aimait pas et faisait tout pour l’exclure de leur cercle. Nathalie et
Sartre se sont vus de moins en moins?; et puis plus du tout. Ma mère trouvait ridicule l’attitude de Simone de Beauvoir. Elle n’aimait pas davantage son œuvre, sauf bien sûr “le Deuxième Sexe”.
Pour le reste, elle trouvait que c’était écrit avec un fer à repasser.?


Propos recueillis par Anne Crignon


L’actualité
du centenaire


Le centenaire de la naissance de Simone de Beauvoir, le 9? janvier, est l’occasion de la publication de nombreux livres, de la diffusion de films et de manifestations.
Sélection

• Colloque international de Paris, sous la direction de Julia Kristeva, les 9, 10 et 11 janvier (à partir de 9h30, université de Paris-Diderot, Paris-VII?; Collège des
Universités de Paris, Réfectoire des Cordeliers, 15, rue de l’Ecole-de-Médecine, Paris-6e). Des spécialistes venus du monde entier y participeront, notamment Deirdre Bair, l’une de ses
biographes, et Hazel Rowley, auteur de «?Tête-à-tête?» (Grasset). Parmi les intervenants?: Claude Lanzmann, Danièle Sallenave, Pascale Fautrier.


• Le 10 janvier, France? 5 diffusera à 20h40 le documentaire de Virginie Linhart «?Simone de Beauvoir ou le Paradoxe du Deuxième Sexe?».


• Arte diffuse le 10?janvier à 22h30 «?Simone de Beauvoir, une femme actuelle?», de Dominique Gros?; le 11 à 21?heures, «?les Amants du Flore?»,

RTS 21/05/2012 14:22


Simone de Beauvoir est née il y a un siècle  - RTS




Histoire vivante sur Simone
de Beauvoir




Une interview de Simone de Beauvoir datant
1970 dans Vie littéraire




L'article de La Liberté consacré à l'anniversaire de la naissance de Simone de Beauvoir




Simone de Beauvoir sur Wikipédia




"Le deuxième sexe" sur Wikipédia






L'oeuvre de l'icône du féminisme est toujours très prisée [Keystone]



Simone de Beauvoir, icône féministe, engagée dans tous les combats intellectuels du XXe siècle, aurait eu cent ans le 9 janvier. Plus de 20 ans après sa mort, l'écrivain reste pour beaucoup un
modèle de femme libérée.


Si son nom est définitivement lié à celui du philosophe et écrivain Jean-Paul Sartre, dont elle partagea la vie et les engagements pendant plus d'un demi-siècle, l'auteur du "Deuxième sexe" a
surtout marqué des générations de femmes par son refus des conventions et son analyse de la condition féminine. Une partie de l' émission Histoire vivante lui est consacrée.


Née le 9 janvier 1908 à Paris dans une famille bourgeoise en proie à des difficultés financières, elle prend conscience dès l'adolescence de la médiocrité de son milieu. Elève brillante, elle
s'inscrit en philosophie à la faculté de lettres de Paris, où elle rencontre Sartre et toute une génération d'intellectuels. La relation mythique qui se crée alors entre le philosophe vibrionnant
et le "Castor" - le surnom que Sartre lui a donné - ne s'achèvera qu'avec leur mort.


Une intellectuelle précoce


A 21 ans, Simone de Beauvoir est la plus jeune agrégée de son temps. Elle enseigne la philosophie et publie son premier roman, "L'invitée", en 1943. Le lien qui la lie à Sartre admettant les
"amours contingentes", elle entretient des relations homosexuelles avec plusieurs de ses élèves, ce qui lui vaut d'être renvoyée de l'Education nationale.



En politique, Beauvoir est assez suiviste à l'égard de Sartre, jusque dans ses errements d'après-guerre, et leur attitude a été pour le moins attentiste sous l'Occupation allemande de la France.


Icône du féminisme

VIDARTE 27/03/2008 13:25

ARTE VIDEOShttp://www.arte.tv/fr/art-musique/Simone-deBeauvoir/VIDEOS/1896632.htmlSimone de Beauvoir interviewvée par Claude Lanzmann3 janvier 1979 - 2'39 (© INA)La vidéoSimone de Beauvoir au "Rendez-vous du dimanche"7 janvier 1979 (© INA)La vidéoL'existentialisteJuillet 1962 - 1'06 (© INA)La vidéoQuand Simone de Beauvoir parle du mariage, de Sartre et de Husserl...Extrait du documentaire "Sartre par lui-même" d'Alexandre Astruc et Michel Contat Real Player - 3'02 (© 1976, Sodaperaga, INA)

Présentation

  • : Langues FLE Campus
  • Langues FLE Campus
  • : Enseignement , Education Universite, Langues Weblogs
  • Contact

Recherche

Catégories

Liens